5 conseils pour…

… optimiser sa recherche d’emploi pendant le confinement

La période hivernale approche et le confinement est encore de rigueur… De quoi se démotiver assez facilement. Pour toutes celles et ceux qui sont à la recherche d’un emploi, d’une alternance ou encore d’un stage, c’est un nouveau défi qui se présente à vous !

C’est pour vous aider à rester motivé, que nous vous proposons 5 conseils pour profiter du confinement pour optimiser votre recherche d’emploi.  

#1. Reprendre les bases de votre candidature

Le confinement est parfois pour certains, une remise en question. Prenez le temps de réfléchir à votre projet professionnel. Vous avez envie de changer de missions, peut-être même de métier ? Posez-vous les bonnes questions et faites le point sur vos compétences, vos envies, vos contraintes… Une fois votre projet plus défini, vous pourrez travailler vos candidatures.

Si vous avez plusieurs projets professionnels en tête, pensez à adapter chaque conseil sur un CV propre à chaque projet.

Commençons par revoir les bases, c’est-à-dire votre CV et votre lettre de motivation.

Pour votre CV, épurez-le ! Allez à l’essentiel n’est pas toujours facile à faire, pourtant, il permettra au recruteur de simplifier la lecture de votre parcours. N’oubliez pas qu’en moyenne, votre CV est parcouru en 30 secondes.

Pour le simplifier, concentrez-vous sur les mots-clés que vous voulez faire apparaitre, notamment pour décrire vos précédents emplois. Vous pouvez y apporter des pictogrammes qui seront parfois plus parlant, et intégrer des résultats chiffrés (nombre de clients gérer, nombre de participants à votre événement…) permettra d’ajouter des éléments concrets.

>>> Pour allez plus loin, prenez le temps de (re)lire notre article « 5 conseils pour éviter les erreurs sur son CV » (https://www.mie-roubaix.fr/2018/05/25/5-conseils-pour/)

Pour votre lettre de motivation, prenez le temps de la retravailler. Montrez qui vous êtes, faites ressentir votre envie et vos motivations. Il est important de soigner son introduction ! Éviter les « j’ai l’honneur de poser ma candidature au poste de […], étant actuellement à la recherche d’un emploi ».

Il faut être percutant et faire preuve de motivation. Optez plutôt pour une introduction avec du punch comme « c’est avec un vif intérêt que j’ai pris connaissance de la création du poste … dans votre entreprise, dont j’apprécie le projet et les missions proposés. Etant très investi dans ce secteur… ».

Présentez votre parcours de façon concise et dynamique et parlez de ce qui vous motive dans le projet, l’entreprise et son secteur d’activité. Avec le confinement, vous pouvez prendre le temps de faire des recherches sur l’entreprise pour mieux la comprendre et vous y projeter. Cela vous donnera aussi des arguments pour justifier votre candidature lors de votre lettre. Montrez dans votre lettre de motivation que vous commencez à appréhender la culture d’entreprise dans laquelle vous postulez. De même, faites comprendre au recruteur que vous maîtrisez les différents enjeux du poste sur lequel vous vous projetez. Cela apparaîtra indéniablement comme un atout !

Prenez aussi le temps de la relire plusieurs fois. Les coquilles peuvent se glisser facilement et une faute d’orthographe n’est jamais très bien perçue par les recruteurs.

Vous pouvez aussi profiter du temps passé à retravailler votre candidature pour mettre aussi à jour vos profils sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn ou Viadéo. Les recruteurs passent de plus en plus de temps sur ces outils pour chercher leurs futurs candidats ou vérifier les informations que vous pourriez mettre en avant sur votre profil. Veillez à ne pas mettre d’informations ou de photos qui pourrez jouer en votre défaveur. Ajoutez vos dernières expériences professionnels ou diplômes obtenus, inscrivez vos compétences techniques et partagez régulièrement des contenus que vous jugez pertinent par rapport à votre domaine d’activité ou prenez votre plus belle plume pour rédiger des articles. Cela vous donnera plus de visibilité auprès de votre réseau et donc des recruteurs. Vous pouvez aussi en profiter pour ajouter des contacts professionnels qui élargiront votre réseau.

>> Vous souhaitez en savoir plus sur la gestion des réseaux sociaux professionnels, (re)découvrez notre article sur le sujet :

*

#2. Apprendre à « pitcher » son parcours

Ce n’est jamais facile de “pitcher”, c’est-à-dire de présenter de façon concise son parcours. Parfois trop long, trop détaillé ou alors pas assez, prenez le temps de rédiger une présentation de vos expériences, vos formations et les raisons qui vous ont poussé à construire ce parcours professionnel pour finalement candidater dans cette entreprise.

Pour commencer, vous pouvez lister vos différentes formations, vos expériences professionnelles et les missions que vous avez dû réaliser. Vous pouvez aussi inscrire vos réussites et vos échecs pour chacune de vos expériences. Une fois tout cela face à vous, vous y verrez probablement des similitudes dans les missions, qui vous permettront de résumer votre parcours :

Travaillant dans la logistique depuis 10 ans, j’ai d’abord débuté ma carrière en tant que Préparateur de commande. Petit à petit, j’ai gagné en autonomie et j’ai pu développer de nouvelles compétences : conduites d’engins, management d’alternants… 10000 livraisons plus tard, j’ai souhaité me former en management au sein du centre de formation X et souhaite devenir manager de chaîne.   

Pour vous aider à structurer votre présentation, vous pouvez vous inspirez de la méthode CMARA (Contexte, Missions, Actions, Résultats, Apports).  Elle permet à la fois d’organiser votre argumentaire et de l’expliquer de manière simple, efficace pour une meilleure compréhension de la part du recruteur. Un petit exemple :

  • Contexte : Dans le cadre de ma formation à l’IUT TC de Lille, j’ai eu l’opportunité d’effectuer un stage.
  • Missions : Il m’a été demandé de développer la communication de l’entreprise
  • Actions : Pour ce faire, j’ai développé les réseaux sociaux de l’entreprise ainsi que l’alimentation de leur contenu.
  • Résultats : j’ai observé une augmentation de 1000 abonnés de manière générale sur les réseaux, sur une période de 2 mois.
  • Apports : Ceci ma apporté beaucoup d’autonomie et d’organisation dans mon travail. J’ai constaté également les axes d’amélioration pour être encore plus efficace !

Avec cette méthode vous montrerez non seulement votre capacité à vous faire comprendre de manière efficace, mais également, votre capacité à structurer votre argumentaire. Il est également indispensable de rester concret et factuel. 

Ensuite, la meilleure façon de s’y préparer, c’est de s’entrainer ! Demandez à quelqu’un de votre entourage de simuler un entretien. Cela vous permettra d’améliorer votre diction et de mieux maîtriser votre temps.

#3. Développer de nouvelles compétences

Le confinement est une opportunité pour prendre le temps de développer toutes ces compétences que nous ne prenons pas le temps de faire habituellement.

Vous avez toujours eu envie de découvrir la langue des signes ou renforcer votre anglais ? Il existe de nombreuses plateformes et applications comme Babbel, Duolingo ou Elix.

Envie de renforcer votre côté artistique ? Prenez le temps de dessiner, peindre ou faire des travaux manuels. Cela vous détendra et vous pourriez même en faire profiter les autres avec un compte Instagram ou un Blog. Cela peut faire la différence pour un recruteur, notamment si vous postulez pour un métier de création comme le design, le graphisme ou encore la décoration.

Renforcer vos connaissances avec des webinars ou des MOOCs. Il en existe des milliers, sur tous les domaines : marketing, digital, techniques de recrutement, développement web… certains sont même donnés par des entreprises auxquelles vous postulez.

Pendant ce confinement, soyez curieux et prenez le temps d’apprendre de nouvelles choses. C’est le moment de développer des nouvelles cordes à votre arc ! Cela en sera forcément bénéfique pour votre recherche d’emploi.

#4. Valoriser ses centres d’intérêt

Mettre en avant ses centres d’intérêt pour trouver un emploi ? Et bien OUI, c’est important !

Les recruteurs cherchent non seulement des personnes compétentes techniquement mais avant tout des personnalités !  Ce qui reflète votre personnalité sur un CV, ce sont vos centres d’intérêts et votre capacité à faire valoir votre singularité. Une personne qui a l’esprit d’équipe voire de compétition s’illustrera avec la pratique régulière d’un sport, un esprit créatif se reflétera à travers des centres d’intérêt tels que l’art, la musique, le cinéma, la décoration et peut-être même la cuisine, une personne patiente se révèlera par la pratique du jardinage… Vos passions vous révèlent auprès du recruteur et lui donne des informations essentielles pour mieux vous connaître et imaginer votre compatibilité avec les autres membres de l’équipe.

Vous pensez ne pas en avoir ? Prenez le temps d’analyser votre environnement, votre quotidien. Vous serez peut-être surpris de découvrir ce qui vous intéresse et vous motive. Soyez curieux ! Une guitare qui prend la poussière dans le grenier ? C’est peut-être le moment de s’y remettre !

Toute activité, qu’elle soit physique, artistique, … montrera qui vous êtes ! Un recruteur discutant avec une personne passionnée sera toujours à l’écoute !  Et peut-être même qu’il partagera votre passion 😉

#5. Apprendre à mieux se connaitre, pour mieux se vendre

Un moyen connu mais très rarement utilisé, par les candidats mais plébiscité par les recruteurs : le test psychologique.

Cela permet d’en apprendre plus sur vous ! Avec la synthèse de ces tests, vous pouvez vous préparer à certaines questions sur vos qualités, vos défauts, votre méthode de management… Vous pourrez y répondre de façon constructive, avec des termes qui vous seront propres !

Les tests psychologiques vous permettront de dire comment vous êtes dans le cadre professionnel : interaction avec vos collègues, relation avec votre manager, votre sens des responsabilités, du travail en équipe… Vous pourrez alors, faire ressortir des informations précieuses sur vous que le recruteur n’aurait pas forcément pu déduire ou deviner seul.

Parmi les différents tests psychologiques, vous pouvez prendre le temps de répondre à celui d’Assessfirst, l’un des plus connus, PerfomanSe, Cubiks, Central Test, Cut-e