5 Conseils pour….

Gérer sa e-réputation lors de sa recherche d’emploi

Une photo de soirée un peu arrosée, une situation parfois gênante… Qui n’a jamais été confronté à une photo embarrassante sur un réseau social ? Si certaines personnes assument pleinement ces situations, ces éléments peuvent pourtant nuire à votre recherche d’emploi.  

Aujourd’hui, les recruteurs passent par internet pour vous identifier. Il est donc essentiel que vous preniez soin de votre identité numérique, correspondant à l’ensemble des contenus publiés sur internet et qui permettent de vous identifier).  

Ce mois-ci, nous vous apportons quelques conseils pour maîtriser votre réputation sur internet (e-réputation) et ne plus en faire un frein pour votre recherche d’emploi.  

#1. Googlisez-vous !  

Avant tout, rien de tel qu’une petite recherche de votre nom dans une fenêtre de navigation privée (navigation privée pour ne pas altérer les résultats par vos propre recherche) afin de faire le point sur ce qui se diffuse à votre sujet sur internet.  

Pour savoir ce que vous devez chercher, il faut comprendre ce qu’est une identité numérique.  

Aussi appelée e-réputation, l’identité numérique ne repose pas que sur sa présence sur internet. Elle se construit par nos usages sur internet : réseaux sociaux, commentaires sur les forums, sites e-commerce, presse, … Attention donc au contenu que vous pouvez publier. Si vous avez pour habitude de laisser un commentaire sur les produits achetés en ligne, vérifiez ce que vous auriez pu publier sur la marque – surtout si vous comptez envoyer votre candidature à cette entreprise ! Elle pourrait tomber sur votre commentaire négatif, rien qu’en tapant votre nom sur un moteur de recherche. 

L’étape d’après et de vérifier, un a un, les contenus des liens de la première page. Souvent, vos réseaux sociaux y apparaitront. Bien entendu, il ne faut pas oublier de visiter les rubriques « vidéos », « images » et « actualités » qui peut parfois réserver des surprises. N’oubliez pas que vos recherches doivent correspondre à l‘image professionnelle que vous souhaitez renvoyer. 

Si malheureusement vous découvrez des contenus qui noircissent votre réputation, plusieurs solutions existent pour vous protéger :  

  • Depuis mars 2016, vous pouvez faire jouer votre droit à « l’oubli » Il consiste à faire déréférencer des moteurs de recherche les contenus erronés pouvant nuire à votre e-réputation (uniquement depuis les pays de l’UE). Voici un petit formulaire à remplir pour Google.  
  • Et la diplomatie, en contactant directement le gestionnaire du site.  

Pour éviter que cela se reproduise à nouveau, pensez à vous créer une alerte Google sur votre nom. Prenez aussi l’habitude de vous demander, avant de publier un post : « A qui j’adresse mon message ? Est-ce le bon outil pour cela ?”.  

#2. Paramétrez vos réseaux sociaux  

Cette étape est très importante pour distinguer votre vie personnelle de votre vie professionnelle. Cela vous permet de garder vos informations privées, afin qu’elles n’apparaissent jamais sur un moteur de recherche (mise à part votre entourage).  

Sur chaque réseau social, il est possible de gérer les paramètres de confidentialité. Choisissez le format le plus privé qui permettra à chaque contact qui ne fait pas partie de votre réseau, de n’accéder qu’à votre nom. Ils ne verront ainsi, ni votre photo de profil, ni vos informations personnelles ou encore vos publications.  

Il sera également plus difficile de vous retrouver via les moteurs de recherches.  

#3. Présence et cohérence  

Maintenant que les contenus néfastes à votre réputation sont supprimés et que votre paramétrage est au top, vous pouvez commencer à embellir votre e-réputation ! 

Tout d’abord, il faut garder à l’esprit que votre identité visuelle va être la première chose que l’on va apercevoir. Il vous faut donc créer une cohérence entre chaque réseau social que vous utiliserez. 

Garder une même identité (professionnelle) cohérente, c’est avoir la même photo de profil, les mêmes centres d’intérêts et descriptif de votre personnalité/emploi. Petit conseil en plus, évitez les selfies et les fautes d’orthographe, cela a son importance. 

Dans la construction de votre e-réputation, choisissez les réseaux sociaux les plus adaptés, selon votre utilisation. Par exemple : 

  • LinkedIn : permet d’avoir une communication plus professionnelle  
  • Facebook : favorise une relation de proximité entre collègues / camarades de classe 
  • Twitter : développe la veille sur le marché et les concurrents 
  • Instagram : met en avant vos passions, votre style de vie voire votre sens de l’esthétisme – important pour certains métiers 

Les messages sur LinkedIn n’auront pas la même pertinence que sur Facebook, et inversement.  

Pour certains métiers, comme la communication par exemple, il est parfois utile (et souvent oublié) de créer des liens entre vos réseaux, via un lien hypertexte. Un Portefolio ? Un site internet ? Montrez-le ! Le recruteur aura un aperçu de vos compétences avec une lecture plus agréable, pour lui donner envie de vous recontacter.  

#4. Faites-vous connaitre 

Vous êtes maintenant inscrit(e) sur un réseau social  dit  professionnel  (ex: LinkedIn) . Profitez-en pour faire grandir votre réseau. Vous pouvez commencer par vos anciens camarades de classe ou vos collègues. Puis, vous pouvez ajouter vos amis les plus proches. Ils partageront parfois plus facilement vos contenus, et cela donnera de la visibilité à votre profil. Il est essentiel de faire attention aux personnes que vous ajoutez dans vos réseaux pour éviter tout problème de piratage ou autres arnaques. 

Plus vous renseignerez votre profil de façon détaillée et plus vous publierez de contenus, plus vous serez visible auprès des contacts de votre réseau. Cela ouvrira peut-être la porte à de nouvelles opportunités pour votre carrière.   

Attention, détailler ne veux pas dire informations de masse ! Soyez concis et précis à la fois. Un détail important qui fera la différence, c’est d’optimiser vos contenus par des mots-clés spécifiques. Cela s’appelle booster son référencement, qui consiste à rechercher les mots-clés des sujet ou postes qui ressortent le plus et de les utiliser à bon escient. Vos contenus ciblés auront plus d’impact ! Comment faire ? Ajoutez simplement des tags “#” (#emploi, #numérique) dans vos messages. N’en abusez tout de même pas. Il faut pouvoir lire vos contenus sans avoir l’impression de déchiffrer un code secret.

#5. Optimisez votre profil candidat 

Chaque réseau social répond à une certaine utilité : vous partagez vos photos et images lifestyle via Instagram ou Pinterest, vous commentez votre quotidien et l’actualité avec Twitter et Facebook.

Il existe également des réseaux sociaux dits “professionnels”. Réservés en particulier à votre réseau de collègues, de partenaires, de clients qui constituent votre cadre de vie professionnel, ces réseaux vous donnent une visibilité supplémentaire lorsque vous cherchez un emploi.  

Tous les métiers n’ont pas nécessairement intérêt à être présent sur LinkedIn ou Viadéo, considérés comme les réseaux professionnels par excellence. Un commercial aura plus d’enjeu que d’autres métiers à développer le nombre de ses contacts professionnels. Mais c’est à chaque utilisateur de juger de la pertinence de se créer un compte ou non.  

Sur ces outils, vous pouvez mettre en avant vos compétences (et elles peuvent être évaluées par votre réseau), vos expériences professionnelles ou encore votre formation. Vous avez également accès à des offres d’emploi parfois uniques, puisque certaines entreprises préfèrent ne les publier que sur ces outils plutôt que sur les sites internet dédiés à la recherche d’emploi.  

Pour tout savoir sur LinkedIn, (re)lisez notre article : http://www.mie-roubaix.fr/2019/09/26/5-conseils-pour-17/