5 conseils pour…

Trouver un emploi en étant encore en poste

Vous avez soif de nouveauté ? Vous aimez être challengé par de nouveaux défis ? Vos perspectives d’évolution ne sont pas celles espérées ?  Chercher un nouvel emploi tout en étant encore en poste, peut paraître insurmontable.

C’est pour cela que ce mois-ci, nous vous donnons quelques conseils conseils afin d’optimiser vos recherches malgré votre emploi actuel !  

#1. Discrétion sera le maitre mot de votre recherche

Nous savons que dans le monde du travail, les murs ont souvent des oreilles. Cela peut vous être préjudiciable. Restez discret(e) sur votre recherche d’emploi ! Cela peut vous éviter une prise de tête avec vos collaborateurs, votre manager ou même votre employeur !

A contrario, si vous avez une relation de confiance avec votre employeur et souhaitez lui en parler, cela peut vous être bénéfique, afin d’éviter une mauvaise ambiance au travail, ou avoir une source de stress supplémentaire pouvant vous rendre contreproductif, à la fois dans votre travail et dans vos recherches.

#2. L’organisation sera indispensable pour votre réussite

Pour être efficace tout en étant discret, il faudra vous organiser ! En effet, votre temps est précieux et il faudra l’optimiser entre vos journées de travail et vos obligations personnelles, trouver du temps se révèlera plus compliqué qu’il n’y paraît. L’optimiser est donc nécessaire pour avancer correctement.

Comment faire ?

Le soir, planifiez-vous des temps pour rechercher les offres d’emploi ou mettre à jour votre CV. Vous pouvez aussi profiter de vos pauses déjeuner pour vous concentrer sur votre recherche. Comme vous pourriez planifier une séance de sport le dimanche matin, réservez-vous des créneaux horaires sur votre temps libre pour vous consacrer pleinement à votre recherche. La rigueur sera essentielle pour optimiser votre temps, car vous le comprendrez très vite : chercher un emploi tout en étant en poste n’est pas de tout repos !

Les recruteurs peuvent vous contacter à n’importe quel moment de la journée. Faites-en sorte que tous vos outils de recherches (CV, Réseaux sociaux, applications, site internet…) soient disponibles sur votre smartphone ou à portée de main. Cela optimise votre temps, tout en étant efficace.

Vous pouvez également gérer vos candidatures en enregistrant toutes les annonces auxquelles vous postuler sur votre ordinateur ou un outil en ligne comme Google Drive, OneDrive ou Dropbox qui vous permettront de vous connecter n’importe où. Pensez aussi à réaliser un tableau pour y noter les candidatures que vous envoyez avec la date d’envoi, des relances, le nom du poste, l’entreprise. Ces éléments, que vous aurez toujours à portée de main, vous permettront de répondre avec efficacité aux recruteurs et de savoir tout de suite pour quelles missions il vous contacte.

#3. Restez impliqué, c’est la clé du succès !

Séparez les moments consacrés à votre recherche d’emploi de ceux qui sont liés au travail. Cela évitera de vous éparpiller et d’être distrait dans votre travail. N’oubliez pas que vous travaillez toujours pour votre employeur et êtes rémunéré pour le travail fourni.

Pour être ancrer dans une bonne dynamique, restez performant dans votre entreprise ; cela ne sera qu’avantageux pour vous puisque vous serez un bon élément pour votre entreprise actuelle et vos collègues ou votre employeur pourra dire du bien de vous, et vous recommander auprès de vos futurs recruteurs.

#4. Misez sur votre réseau !

Sachez que dans votre vie, chaque rencontre que vous faites est une opportunité. Parmi votre réseau, il se peut que vous ayez des liens d’amitié avec des personnes de confiance, ou tout simplement vous ayez travaillé avec une personne à qui vous avez laissé une bonne impression (un ancien collègue, un précédent manageur ou un partenaire).

Ces personnes travaillent peut-être pour une entreprise à laquelle vous postulez. Faites-leur savoir que vous êtes intéressé(e) par une offre de leur société, car être recommandé(e) par cooptation représente actuellement 89% des recrutements en France (sondage réalisé par QAPA en novembre 2019).

Votre réseau se travaille aussi via les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn. Les recruteurs sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à recruter et à démarcher de nouveaux collaborateurs sur ces réseaux sociaux. Une veille LinkedIn quotidienne est indispensable !

Soignez votre profil LinkedIn en le mettant à jour, en étant actif en publiant régulièrement des contenus. Suivez régulièrement les actualités publiées par votre communauté car certaines connaissances pourraient partager des offres d’emploi qui pourraient vous intéresser. Vous pouvez également en profiter pour enrichir votre réseau de nouvelles connaissances en les ajoutant à votre réseau. Un message expliquant votre démarche sera toujours le bienvenu, surtout si la politesse est de mise et n’oubliez pas que le maître mot de votre recherche est « discrétion ». Choisissez avec prudence les contacts auxquels vous souhaitez partager votre projet de recherche d’emploi.

En résumé, ne négligez pas votre réseau. C’est un outil important de votre recherche d’emploi.

#5. Répondre aux recruteurs avec efficacité

Un recruteur vous contacte pour un entretien et, hasard du calendrier, vous êtes au bureau ou en réunion.

Si vous le pouvez, invitez votre interlocuteur à vous rappeler à une heure vous convenant tous les deux comme l’heure du déjeuner, le matin avant de démarrer votre journée de travail ou le soir, lorsque vous rentrez chez vous. En principe, il avait déjà remarqué que vous étiez en poste, grâce à votre CV. Il devrait se montrer assez souple sur le choix d’un nouvel horaire. Certains vous poseront même directement la question “êtes-vous disponible pour échanger sur votre candidature, car il me semble que vous êtes déjà en poste actuellement ?”.

Si vous avez plusieurs propositions d’entretiens avec différents employeurs, regroupez-les sur une ou plusieurs journées de congés ou de RTT. Cela peut être une solution afin d’éviter le stress supplémentaire lié à l’entretien, cumulé avec celui d’une journée de travail, et la peur qu’un collègue surprenne votre appel. Cela sera d’autant plus confortable si vous travaillez habituellement en open space où s’isoler est parfois compliqué.