5 conseils pour…

Réussir une présentation de projet

Savoir se présenter n’est pas toujours simple. Il faut savoir se vendre, attirer l’attention de son interlocuteur… Que vous prépariez un entretien pour un nouvel emploi ou que vous présentiez votre projet de création d’entreprise : comment marquer l’esprit de votre interlocuteur ?

Ce mois-ci, nous vous apportons quelques conseils pour marquer l’esprit de vos interlocuteurs.

#1. Préparer sa présentation

Avant toute chose, l’improvisation c’est bien… mais la préparation c’est mieux ! Sachez que lorsque vous allez présenter votre projet, nous devons comprendre aussi bien sa forme que son fond. Le message doit être compréhensible, adapté et clair.

  • S’adapter : Selon votre métier ou secteur d’activité, n’oubliez pas d’adapter votre vocabulaire en fonction de votre interlocuteur. Souvent, le moyen le plus efficace sera de présenter votre projet/concept en une ou deux phrases qui évitera d’employer des termes trop techniques.
  • Clarté : Prioriser des phrases courtes pour aller à l’essentiel. N’ayez pas peur de ne pas tout dire. Si votre projet est convaincant, les questions de détails arriveront par la suite et créeront l’échange
  • Répétition : Répéter, répéter et répéter. C’est le mot d’ordre à retenir. Votre discours sera d’autant plus fluide et rythmé. N’oubliez pas de vous chronométrer si vous avez un temps imparti. Sachez que vous devez être capable de convaincre aussi bien en 5 minutes que 30 minutes. Qui plus est, votre présentation devra toujours être modifiée en fonction de l’avancement de votre projet ou de vos échecs.

La deuxième chose importante, est de s’intéresser à son interlocuteur ! Aussi bien pour un entretien que pour une présentation de projet, vous devez vous renseigner sur le domaine d’activité de vos interlocuteurs, leur environnement… Vous pourrez démontrer davantage votre plus-value car vous connaitrez les attentes de votre interlocuteur et ainsi vous positionnez par rapport à ses attentes.

#2. Illustrer son projet avec des supports

Pour une présentation de création d’entreprise, un support n’est pas toujours requis, cependant mieux vaux vous préparer avec tous les éléments nécessaires à la réussite de votre projet.

Si vous optez pour un diaporama, il devra vous permettre d’illustrer et fortifier votre discours. Cette présentation devra être cohérente, aérée, lisible et claire. Utilisez des éléments dynamiques comme des photos, vidéos, dessins, animations… pour donner de la matière et rendre plus interactive votre intervention. N’en abusez tout de même pas, car vous risquez de perdre l’attention de votre auditoire, trop absorbé par les vidéos. Ne surchargé pas votre présentation d’information. Le but reste de vous écouter.

Votre synthèse d’entrée est un document à réaliser en version papier. Ce document, qui doit tenir sur une page ou deux au maximum, et il est à remettre avant de commencer. Il doit susciter l’intérêt, la curiosité ! On doit comprendre ce qu’est votre projet : pour qui ? pourquoi ? etc, …

Votre business plan sera votre référence pour votre projet de création d’entreprise. Remis à la fin de la présentation pour ne pas distraire l’interlocuteur, ce document a pour objectif de faire un rappel sur cet aspect, à savoir si votre projet est viable ou non et de permettre d’aborder différentes questions.

#3. Anticiper les questions de votre interlocuteur

En entretien, comme lors d’une présentation de projet, il y a souvent un temps qui sera consacré à vos questions. Sachez en tirer parti. Votre interlocuteur voudra avoir plus de détails sur l’une des missions que vous aurez effectuée par le passé, des points spécifiques à aborder selon votre projet, ou simplement vérifier s’il a bien compris le message que vous vouliez transmettre.

La meilleure des manières pour y faire face, c’est d’anticiper ces questions afin d’y répondre intelligemment et efficacement. Lister les questions qui pourraient ressortir de votre projet pour préparer des réponses adaptées, en étant toujours précis et concis. C’est un moyen de montrer que vous connaissez votre sujet et de gagner en confiance.

Mais tout ne s’anticipe pas… c’est pourquoi il faudra faire preuve de répondant tout en sachant maîtriser vos émotions (au cas où une question épineuse viendrait vous déstabiliser).

Prendre des notes tout au long de vos échanges avec votre interlocuteur vous permettra de garder le fil sur les remarques. En ayant en tête ses questions, ses ajouts, vous serez plus réactif à chaque question. Cela vous aidera aussi à anticiper vos prochaines présentations et montrera que vous êtes une personne attentive.

#4. Organiser sa présentation

Une présentation, ce n’est pas un show en effet… mais divertir son auditoire peut rendre plus attrayant et intéressant votre projet, même si le sujet est compliqué à aborder et sérieux. Attention, l’art de l’humour n’est pas accessible à tous. Avant de vous lancer dans cette direction, il vaut sentiez votre interlocuteur ouvert à cela. Sinon, vous risquez un dérapage dans votre présentation et perdrez des points.

Il faut savoir que selon le psychologue Albert Mehrabian, la communication verbale (par la signification des mots) est seulement perçue à 7% par l’interlocuteur contre 38% de la communication vocale (intonation et son de la voix) et 55% de la communication visuelle (expressions du visage et du langage corporel). Autant vous dire que pour faire bonne impression, quelques techniques de langage seront appréciées 😉

Le langage verbal

Il faut savoir captiver son auditoire dès le début ! Prenez la parole en montant progressivement le timbre de voix pour que chacun des membres de l’auditoire comprennent que c’est le moment d’écouter

Ensuite, on ne vous demande pas de faire longues phrases, mais de belles phrases. Il faut parler de manière à ce que les personnes devant vous aient envie de vous écouter.

Lors de votre présentation, n’ayez pas peur des “blancs”, des silences. Ils sont nécessaires pour vous permettre de respirer et laisser votre auditoire ingérer l’information.

Le langage vocal

Pour vous faire entendre, il ne faudra pas chuchoter ! Articulez et parlez suffisamment fort pour que votre auditoire puisse vous entendre. Évitez d’avoir un ton trop régulier, trop monotone. Variez-le pour capter vos interlocuteurs, cela impliquera davantage votre public dans votre discours. Le ton de votre voix peut permettre de souligner les éléments importants de votre discours.

Le langage corporel

Insistez sur le regard. Certes, ce n’est pas toujours facile de regarder les personnes en face de nous. Mais une chose est sûre, c’est que quand vous assistez à une présentation et que le locuteur vous regarde, vous y prenez davantage part et vous êtes plus concentré(e) sur ce qui est dit. Alors, faites de même !

Vous pouvez aussi utiliser vos mains pour appuyer des messages importants, avec votre index par exemple.

Enfin, il faut occuper l’espace ! Marcher permet de créer une ambiance, de vous affirmer et de montrer que vous êtes à l’aise.

A l’inverse, si vous bougez sans cesse vos mains et ne savez pas rester en place, l’interlocuteur s’imaginera que vous êtes très nerveux et que vous ne savez pas forcément faire face à la pression.

#5. Adresser un message après la présentation

Ça y est, votre présentation est terminée. Mais il vous reste encore une carte à jouer. Une chose qui est souvent oubliée, c’est de remercier votre interlocuteur (lorsque vous possédez ses coordonnées) pour le temps qu’il vous a accordé, en lui envoyant un e-mail. Par la même occasion, vous pourrez lui adresser vos documents de présentation, en guise de rappel. Si vous avez une réponse, vous pouvez en profiter pour lui demander concrètement ce qu’ils en ont pensé.

Cela s’applique également pour une recherche d’emploi. Après un entretien, prenez le temps d’envoyer un mail de remerciement pour le temps que le recruteur vous a accordé.

Lorsqu’il s’agit d’une présentation de projet entrepreneurial, vous pouvez revenir sur certains éléments complémentaires et voir si votre interlocuteur a bien compris l’ensemble de votre projet.

Dites-vous que chaque remarque est constructive. Vos interlocuteurs verront que vous cherchez à vous améliorer.