5 conseils…

Pour entreprendre en équipe !

Vous aviez déjà l’envie de créer votre entreprise. L’esprit d’entrepreneur vous caractérise bien ! Et le confinement vous a peut-être même donné envie d’aller plus loin et de vous lancer avec un proche dans un tout nouveau projet.  

Un autre regard sur la créativité ? Une solidarité dans les moments difficiles ?  Des risques partagés ? La création d’entreprise à plusieurs constitue beaucoup d’avantages ! Cependant, mal préparé, un projet d’entrepreneuriat en équipe peut être source de conflits et mettre en péril votre entreprise naissante. 

Ce mois-ci, nous vous apportons nos conseils pour vous permettre d’entreprendre en équipe en toute sécurité.  

#1. Définir les responsabilités 

Pour avancer quand on est à plusieurs, c’est principalement votre complémentarité et votre cohésion d’équipe qui feront votre FORCE !  

Il faudra définir précisément et distinctement vos rôles ainsi que vos responsabilités. Cela évite de repasser sur le travail de l’autre et maximise l’efficacité. 

Définir ces responsabilités c’est aussi les montrer, devant des financeurs, vos partenaires et bien d’autres encore ! Votre esprit d’équipe et la complémentarité de celle-ci feront meilleure impression auprès de tous. 

#2. Éviter certaines erreurs du coté associé  

Généralement, tout le monde veut être sur un pied d’égalité et voudra prendre les décisions en équipe en s’associant à 50/50.  Ne faites surtout pas ça ! 

En cas de difficultés ou de litiges, les associations à 50/50 sont toujours difficiles à gérer. C’est pourquoi donner une majorité à l’un des fondateurs ou désigner une personne de confiance, un médiateur qui sera en charge d’arbitrer en cas de désaccord, est préconisé.  

Cela doit être rédigé dans un pacte d’associé, qui est un accord commun secret et un acte juridique extra-statuaire visant essentiellement à organiser les mouvements de titres et le fonctionnement de l’entreprise. 

En savoir plus sur le pacte d’associés : https://www.lecoindesentrepreneurs.fr/le-pacte-dassocie/ 

#3.  Se poser les bonnes questions 

S’interroger s’avère parfois nécessaire, surtout pour continuer à avancer. Vous devrez passer par une phase de questionnement qui comprend le degré d’engagement personnel auquel vous êtes prêts à investir, vous et vos associés, aussi bien en temps qu’en argent. On entend par là, de vous questionner sur comment poser les bases de votre entreprise, de qui va faire quoi, de comment vous allez vous organiser.   

Lorsque vous vous lancez à deux ou à plusieurs sur un projet de création d’entreprise, quelques questions doivent d’abord vous traverser l’esprit :  

  • Quelles compétences et quelle complémentarité chaque membre apporte au projet ?  
  • Quel temps chacun va prendre sur le projet ? 
  • Quel montant monétaire chaque membre injectera ?  
  • Quels seront les statuts des différents membres de l’équipe ? 
  • … 

La vision de votre projet commun ne devra pas diverger, sinon vous risquerez des connaitre des problèmes par la suite. Comme vous vous en doutez, vous avancerez plus vite et mieux avec quelqu’un qui partage votre vision des choses. 

En résumé, prenez le temps de poser ensemble les bases de votre projet.  

#4. Soigner la culture d’entreprise 

Au démarrage de votre activité, soigner votre culture d’entreprise, c’est-à-dire ce qui donnera une identité à votre entreprise, à votre marque.  

Votre envie d’entreprendre en équipe réside sur une vision et des valeurs communes qui doivent être aussi partagées par tous. Cela donnera une personnalité morale à votre entreprise, qui présentera un ensemble unit. Ce mode de pensée est une source de motivation et de cohésion qui à la fois, limitera les conflits internes. Cela peut aussi renvoyer une image agréable et attirante, qui fera aimer la marque à ses concurrents. Par la suite, cela améliore les performances des salariés et attire de nouveaux candidats dont ces bénéfices profitent finalement au consommateur final ! 

La communication dans votre équipe est essentielle pour assurer la réussite de votre projet. Qu’elle passe par des réunions régulières sur les missions en cours, sur l’avenir de l’entreprise ou que vous pratiquiez plutôt des temps d’échanges informels (afterworks et autres événements de cohésion de groupes), c’est à vous de choisir ce qui convient le mieux à votre culture d’entreprise et votre façon de travailler. Dans tous les cas cela favorisera les échanges constructifs.  

#5. Anticiper les sorties des associés 

Parce que certains projets sont commencés en équipe, mais que certains fondateurs de l’entreprise veulent quitter l’entreprise pour écrire un nouveau chapitre, il est essentiel d’anticiper les départs de chacun des associés. Pour parer à toute éventualité, il est nécessaire de prévoir les modalités de sortie par écrit (dans le pacte d’associés). Cela facilitera leur fluidité et évitera les situations de blocage.  

Vous allez devoir mentionner les meilleurs moyens pour valoriser les parts des associées tout en ne compromettant pas votre projet.  

Se faire conseiller dans cette étape est extrêmement judicieux et n’hésitez surtout pas à consulter un avocat dans ce domaine qui pourra vous apporter des réponses précises. Cela vous garantira une stabilité et une relation saine dans votre équipe.