Category: Numérique

GFI fait le choix de recruter autrement grâce au job dating de l’AFPA

Coup d’oeil sur GFI

GFI est une entreprise de services numériques qui a créé tout un réseau de centre de services, en France et à l’International, et qui a industrialisé tous ces processus de mise en œuvre, de développement, de conception… pour devenir aujourd’hui l’une des 10 premières sociétés de services en France. Notre objectif est de doubler le chiffre d’affaires de GFI pour atteindre les 2 Milliards d’Euros en 2020. D’un point de vue effectif, le groupe compte à ce jour 18 000 collaborateurs dont 1200 sur la région Nord. Notre cible est d’atteindre les 1500 collaborateurs dans la région d’ici quelques mois.

Le 5 avril dernier, la MiE organisait, pour les apprenants de la formation Technicien en Assistance Informatique (TAI) de l’AFPA Lomme, un Job Dating. Dominique DRZEWIECKI, Directeur des Activités Infrastructures pour la Région Nord chez GFI, revient sur cet évènement…

Aujourd’hui, comment travaillez-vous avec la MiE ?

Nous travaillons régulièrement avec la Maison de l’Emploi de Roubaix, lors de l’atelier RH organisé le 5 juillet dernier, par la MiE. Il est important que les entreprises puissent partager, échanger leurs problématiques […] ce qui permet à la fois d’évoluer, de progresser, d’adapter les méthodes des uns et des autres. J’enclin nos RH à y participer […] car nous avons besoin aussi d’entreprises partenaires avec qui nous pourrons évoluer et échanger sur nos pratiques.

Sur la notion de job dating, je pense nous gagnerions à travailler encore plus avec la MiE. Les différents services qu’elle propose sont, pour nous, une nouvelle source de recrutement mais aussi d’échanges avec différents acteurs.  Le recrutement est une finalité pour nous, mais au-delà de ça, il est intéressant d’avoir un acteur ayant la capacité à mettre en relation des sociétés pour permettre un meilleur partage des méthodes, des savoir-faire et des problématiques. La MiE a joué entièrement son rôle d’interface et je pense que des entreprises comme les nôtres ont besoin de ces partenaires pour élargir le spectre de ses réseaux. Donc Encore merci à la MiE, je pense qu’on a tout intérêt à développer nos relations avec cette entité qui nous a déjà apporté beaucoup.

Pourquoi participer à ce job dating ?

Parce que nous avons d’important besoins de recrutement. Nous cherchons de nombreux talentrs dans des domaines IT diversifiés. D’une part, nous cherchons aussi des collaborateurs qui répondent aux problématiques de nos métiers […] Nous avons d’importantes demandes, à la fois structurelles, récurrentes et aussi parfois conjoncturelles liées à des démarrages de projets. Nos circuits habituels de recrutement ne suffisent plus et nous avons besoin de nouveaux partenaires ayant la capacité de faire connaître nos métiers.

Ces rencontres se sont-elles bien passées ?

Ce job dating s’est bien passé. Il est vrai que nous connaissions l’AFPA, mais nous n’avions pas forcément eu l’occasion de travailler avec eux. La présentation de la formation proposée par l’AFPA nous intéressait et nous avons eu la chance que la MiE nous propose de participer à ce job dating, car  nous ne l’aurions peut-être pas fait naturellement. Cela nous a permis d’interagir directement avec l’organisme… Et nous avons pu vraiment découvrir ces formations. Je trouve que ce qui a été mis en place par la MiE sur ce job dating est à renouveler. Nous y reviendrons très certainement.

Avez-vous recruté, suite à ce job dating ?

Dans le cadre de ce job dating, nous avons rencontré pas mal de candidats. Nous en avons ciblé une petite dizaine avec lesquels nous nous sommes entretenu de manière plus précise dans nos locaux. Au final, le résultat est très positif puisque 4 d’entre eux ont intégré des projets stratégiques et 3 autres pourraient nous rejoindre prochainement. Ce qui est honorable dans un contexte de recrutement très tendu.

Créer un réseau pour réinventer le monde du travail

L’équipe italent se compose aujourd’hui d’une dizaine de collaborateurs. Le cabinet a, depuis quelques mois, installé ses bureaux dans le parc de la Haute Borne de Villeneuve d’Ascq.

Coup d’oeil sur Italent 

Le cabinet de recrutement a vu le jour il y a quelques années seulement. C’est après avoir fait le constat que nombreuses sont les entreprises qui peinent à recruter dans certains secteurs de l’informatique que le cabinet se spécialise dans l’IT, donnant son nom à la société ITalent. 

L’équipe, composée aujourd’hui d’une dizaine de collaborateurs mobilise ainsi tous ses efforts pour la recherche de profils dans les métiers du e-commerce, du web, du digital, des réseaux et de la télécommunication. 

Charlotte VANWAELSCAPPEL, Chargée de Recrutement, et Emeric KUBIAK, Consultant RH et Organisation au sein du cabinet de conseil RH Italent, nous parle d’Italent de leur travaille et de leur approche sur les projets de la MiE, découvert il y a moins d’un an…

Quelle est l’histoire d’Italent ?

E.K. : Italent a fait le constat simple il y a quelques années, de se dire qu’il y a beaucoup de cabinet de recrutement généralistes et peu sont spécialisés sur un secteur donné, notamment sur l’IT, alors que les profils sont en très forte pénurie.  C’est comme ça qu’est né Italent.

C.V. : Sur le pôle recrutement […] nous fonctionnons en binôme, donc avec une chargée de recrutement et un consultant. Cela nous permet d’avoir une double vision du candidat, pour pouvoir capter à la fois ses aspirations et ses motivations, tout en ayant une expertise technique.

Comment est naît le partenariat Italent et MiE ?

C.V. :  Nous avons connu la MiE grâce à une connaissance de notre réseau et qui nous a conseillé de travailler avec cette structure. […] L’objectif était, dans un premier temps, de participer au Game of Jobs organisé à Roubaix. Nous avons été exposants et Emeric a également fait une intervention auprès des candidats sur l’atelier « Comment préparer un entretien ». Ensuite nous avons eu une deuxième action il y a quelques semaines, où nous avons présenté un atelier RH sur « Les nouvelles formes de management en entreprise »

Et quels bénéfices en retirez-vous ?

E.K. : Je pense qu’il y en a plusieurs. Le premier c’est déjà de s’inscrire dans un écosystème qui soit plus large et de travailler en interaction avec des entreprises, avec des associations, avec les élus de la région… Pour justement enrichir les échanges que nous pouvons avoir […] qui facilitent l’interaction et l’innovation. C’est aussi ça, en premier lieu, que nous sommes venus chercher à la Maison de l’Emploi de Roubaix.  Une deuxième chose, c’est que ça nous a fait gagner en visibilité.

C.V. : Travailler avec la MiE, c’est aussi pouvoir échanger avec des populations plus larges car aujourd’hui nous sommes vraiment centrés sur notre métier de recruteur. Nous utilisons les jobboards, LinkedIn… Mais on oublie aussi parfois d’aller à la rencontre des personnes et, avec un évènement comme Game of Jobs […] c’est plutôt pertinent de pouvoir prendre une journée et échanger avec des candidats. Cela nous a également permis de recruter une personne. Par rapport aux ateliers RH, ce qui nous apporte aussi un plus, c’est de pouvoir échanger avec d’autres entreprises, d’avoir le contexte du terrain, de ce que vivent nos confrères sur leurs propres problématiques et de pouvoir les confronter, c’est intéressant.

Conseilleriez-vous à d’autres entreprises de rejoindre la MiE ?

E.K. : La réponse est simple c’est « oui », car ça nous a apporté beaucoup, que ça soit sur le plan de notre activité ou sur le plan de l’évolution de nos propres pratiques, que ça soit sur la partie recrutement ou la partie conseil. Et la seconde raison, dans les évènements comme les « ateliers RH », plus il y aura de monde, plus il y aura d’échanges plus on pourra réinventer le travail et plus il y aura d’innovation. Nous encourageons toutes les entreprises et tous les acteurs de la Région à nous rejoindre pour vraiment créer un groupe d’expression libre, un groupe aussi de contradictions entre nous pour faire évoluer les pratiques RH.

#codemobile, ça commence ici !

Les entreprises qui développent des applications mobiles sont de plus en plus nombreuses et elles ont de plus en plus besoin de recruter des experts. La MiE et le CEPRECO (centre de formation de la CCI) ouvrent donc leur formation de développeur mobile. Rejoignez dès à présent cette 1ère session, parrainée par Ikomobi !

Read More

Retour sur la 5e saison du Printemps du Numérique

Le Printemps du Numérique fêtait sa 5e édition dans la région des Hauts-de-France. Cette initiative a également été propulsée dans la Nièvre, pour la 2nde année consécutive. Retour en images, sur les animations qui ont marqué l’édition 2018

Read More

i4emploi : Un collectif en faveur de l’emploi

On pense souvent que les réseaux sociaux n’ont pas réellement d’utilité pour la recherche d’emploi, qu’ils sont d’ailleurs plus dangereux que bénéfiques. Sur Twitter, une démarche récente montre pourtant la force du lien social pour la recherche d’emploi. Ça s’appelle i4emploi. Présentation !

Read More

start-up

Embauche : Les profils atypiques que les start-up s’arrachent

Moteurs de la transformation numérique, les start-up ont le vent en poupe.  Certaines personnes veulent les créer, d’autres les rejoindre et rêvent d’une embauche. Si c‘est le cas, avez-vous le profil gagnant ? Possédez-vous les compétences qui plaisent ? Avez-vous le comportement approprié ?

Read More

Jeunesse et Numérique : et vous, vous en pensez quoi ?

Le numérique est désormais une évidence pour la métropole Lilloise. Les entreprises et les salariés sont complétement impactés par la question de la digitalisation, des compétences numériques et plus globalement la question de l’évolution de toute notre société se pose.

Read More